Nous offrons des espaces d’expérimentation et d’apprentissage pour être en lien avec la nature.


L’invitation est de se réapproprier des connaissances, savoir-faire et savoir-être pour vivre en collaboration avec les autres vivants.

Quelques principes que nous respectons pour assurer la pérennité de nos activités dans la nature.

Laisser le moins de traces possible

Que ce soient des déchets ou des traces de feu, nous essayons de laisser les endroits comme nous les avons trouvés.

 

Cueillir de façon raisonnée

Nous respections le cycle de vie des espèces pour que les populations de plantes puissent se pérenniser. Nous nous abstenons de cueillir les plantes protégées et menacées.

 

Permettre la régénération

Nous laissons des périodes de repos aux endroits les plus impactés par les activités humaines. Nous renonçons à visiter certaines zones lorsque les animaux ont le plus besoin de tranquillité.

 

La forêt grandeur nature comme terrain de jeu pour :

Connaître la nature qui nous entoure

Avons-nous oublié ce que les arbres ont à nous dire ?

La nature recèle de multiples secrets. Il suffit parfois juste de se pencher ou de lever les yeux pour les découvrir.  Armé.e.s de connaissances naturalistes et de nos sens, la découverte de la nature est à la portée de toutes et tous.

Notre démarche est mixte et lie connaissances scientifiques, savoirs populaires et approches ludiques et expérientielles.

Les plantes sont une très bonne entrée en matière pour redécouvrir la nature proche de chez-nous. Elles ont l’avantage de ne pas fuir quand on les approche et se développent de façon généreuse, même en ville. Plusieurs dizaines d’espèces offrent des saveurs hors du commun et peuvent facilement être apprêtées, même à la maison, pour compléter des plats au quotidien. Beaucoup d’entre-elle peuvent aussi nous soigner et nous soulager.
Mais attention tout de même à ne pas se tromper car certaines plantes peuvent se révéler toxiques voir mortelles.
Bien connaître les plantes que l’on cueille pour sa consommation est essentiel. Nous verrons donc les « fausses amies » et nous vous transmettrons quelques bonnes pratiques pour procéder à des cueillettes en toute sécurité.

Les ressources naturelles que ce soit l’air, l’eau, les aliments ou le sol ne sont pas inépuisables. Certaines espèces ont besoins d’espace pour vivre et s’épanouir. La pression humaine sur les écosystèmes est toujours plus forte et nous avons à cœur de respecter les écosystèmes que nous visitons ainsi que leurs habitant.e.s.

Découvrir les arts de la vie sauvage 

Touchons du bois
pour un avenir meilleur !

S’ancrer dans la matière, quel meilleur moyen pour se familiariser avec la nature ?

L’artisanat sauvage est au cœur de notre démarche. Les matériaux naturels sont à notre portée et il suffit bien souvent de se laisser aller à la créativité pour faire germer de beaux projets.

Enlacer, sculpter, tordre, carboniser, tresser, modeler, la forêt nous offre de multiples possibilités pour créer.

Faire une cuillère, un panier, une sculpture ou encore du feu avec ce que l’on trouve le long du chemin permet de développer une relation intime avec ce qui nous entoure en toute simplicité.

Nous utiliserons quelques outils rudimentaires comme un couteau, une hache, une gouge. Créer des objets de ses propres mains permet aussi de retrouver un sentiment de liberté et d’indépendance et de déconstruire le sentiment d’être inadapté à la vie en forêt.

En partant avec Sylvexplore vous pourrez aussi d’acquérir toutes les connaissances pour être autonome dans la nature. Savoir quoi emporter avec vous, trouver le coin idéal pour dormir, faire un feu par tous les temps, trouver de l’eau et de la nourriture.

Nous retrouvons ainsi la capacité de subvenir à nos besoins par nous-même et développerons une relation directe et privilégiée avec la nature qui nous entoure.

Se reconnecter au vivant

La Terre ne nous appartient pas,
nous appartenons à la Terre.

En tant qu’individu et société des questions se posent sur notre avenir. Nous avons besoins d’outils pour penser le monde de demain. Nous avons besoin de nous retrouver ensemble et en nous-même. Nous avons besoin de rêver, de nous émerveiller, de dompter nos peurs, de nous ouvrir à d’autres possibles.

Redevenir indigène de la terre qui nous abrite ?

Nous l’avons parfois oublié mais nos ancêtres ont vécu dans la nature sauvage au quotidien.

Peut-être qu’en nous subsiste la mémoire de ce que c’est, de faire partie d’un tout.

Réfléchissons sur nos origines et le sens que nous voulons donner au monde aujourd’hui et maintenant et ouvrons-nous à la poésie du monde.

Cultiver l’être

Passer le feu

Sculpter l’espoir

Tracer sa route, dans les mousses, pieds nus sur l’humus…

Sortir dans la nature, c’est entrer en nous-même.

Nous pouvons voir la nature comme un miroir de nous-même, ni hostile, ni hospitalière, elle est simplement. Le voyage dans le monde sauvage nous changera certainement un peu. On ne s’en rend pas forcément compte mais elle peut ouvrir des portes vers un changement de paradigme.

Penser l’humain comme une partie intégrante de la nature c’est s’ouvrir au sauvage qui subsiste encore en chacun.e de nous.